Coach de vie : interview de Danilo Gargiulo

Danilo GARGIULO est le créateur d’une société spécialisée dans le coaching des entreprises et notamment des auto-entrepreneurs, des PME et PMI qui souhaitent développer leur chiffre d’affaires, se développer à l’international et/ou améliorer leur visibilité sur le web en améliorant l’ergonomie de leur site internet.









Pouvez-vous nous dire en quoi votre activité est différente de celle de vos concurrents ?

Le coaching que je pratique est différent pour plusieurs raisons :

  • premièrement, je possède une double formation :
    - celle de coach professionnel et personnel à laquelle j’ai été formé par deux grands coachs français :
    David Lefrançois et Alain Cardon.
    - celle universitaire en psychologie auprès de l’université Paris VIII.
    Cela me permet d’accompagner mes clients à travers une approche holistique dans tout contexte professionnel.
  • deuxièmement, mes compétences linguistiques me permettent de coacher en trois langues : français, anglais et italien.
  • troisièmement, mes compétences interculturelles constituent un atout fondamental pour les entreprises souhaitant se développer à l’international.
  • quatrièmement, mes expériences commerciales antérieures et celles plus récentes en ergonomie et web-marketing, me permettent de conseiller mes clients pour les aider à améliorer leur visibilité sur le web.
  • cinquièmement, mes services de coaching son accessibles en live comme par téléphone et/ou par internet ; cela permet de gagner du temps et d’en bénéficier partout où vous vous trouvez.

Quel but vous êtes vous fixé dans votre démarche concernant les auto-entrepreneurs,
PME et PMI ?

Mon but est de combler le manque existant pour ce genre d’entreprises qui, même si de façon différente, partagent des problèmes importants car elles constituent les structures les plus faibles face à la crise économique.

La difficulté principale :

  • pour les auto-entrepreneurs c'est celle de trouver des clients, car seulement 40% d’entre eux ont déclaré un chiffre d’affaires.
  • pour les PME et des PMI, c'est l’impossibilité d'accéder aux financements nécessaires pour couvrir des frais déterminés par certains clients qui ne les payent pas, ou demandent des délais trop longs. Et les banques ne leur font pas confiance.

Comment combler ces manques ?

Pour les auto-entrepreneurs, le développement du chiffre d’affaires passe par une clarification de leurs marchés et par une segmentation efficace de ce dernier. Tout cela peut bien sûr être associé à une stratégie web-marketing leur permettant d’augmenter leur visibilité sur internet.
Pour les PMI et PME qui possèdent déjà un chiffre d’affaires régulier, les difficultés financières peuvent être résolues seulement en développant leurs capacités à étendre leurs marchés et ainsi accroître leur chiffre d’affaires.
Le coaching professionnel représente pour ces entrepreneurs, le contenant permettant d’orchestrer ces stratégies commerciales de façon efficace pour leur permettre de sortir de la crise.

Vous parlez d’ergonomie internet et de développement du chiffre d’affaires, quel est le lien ?

L’ergonomie d’un site internet correspond à la facilité vs difficulté à trouver les informations susceptibles d’intéresser les clients et prospects d’une entreprise.
L’ergonomie internet dépend du concept psychologique de charge mentale, c'est-à-dire les sollicitations plus ou moins importantes de votre mémoire de travail pour trouver les informations recherchées.
Si un site présente une quantité d’informations trop importantes pour l’internaute, et difficiles à trouver, la charge mentale de ce dernier s’accroît rapidement et le client ou prospect abandonnera le site.
Si au contraire le site fournit de façon accessible les informations nécessaires aux clients potentiels, le niveau de charge restera bas et très probablement le prospect restera sur le site voire deviendra un nouveau client.

Le lien est donc simple :

  • Mauvaise ergonomie = stagnation de votre chiffre d’affaires.
  • Bonne ergonomie = augmentation de votre chiffre d’affaires.

L’ergonomie n’est pas le seul élément important pour résoudre les difficultés financières de ces entreprises. Il faut aussi pouvoir choisir du personnel qualifié, ce qui n’est pas facile, cela demande l’intervention de cabinets de recrutement et d'agences d’intérim, dont les coûts sont importants pour les PME et PMI.

Vous parlez des coûts du recrutement pour les PMI et PME, que proposez vous à ces entreprises ?

Ces entrepreneurs ont souvent des besoins très spécifiques et ne sont pas intéressés par des dépenses inutiles. Je leur propose des services sur mesure au moindre coût du marché, à travers des interventions ponctuelles capables de cibler leurs futurs salariés.
De cette façon, ils payent ce qu’ils ont demandé sans payer des services supplémentaires qui contribuent seulement à augmenter leurs charges.
Ma connaissance de la psychologie des organisations me permet de recruter de façon rapide et au meilleur rapport qualité/prix, les candidats idéaux capables de faire évoluer plus rapidement et plus efficacement les PME et PMI.

Vos clients sont-ils seulement des entreprises ?

Mon activité m’amène à accompagner également des individus au niveau professionnel.
Lors de mon expérience auprès de la cité des métiers, j’ai participé aux ateliers coaching entretien et j’ai été force de propositions pour d’autres ateliers de cette structure.
Il s’agissait d’accompagner des cadres en recherche d’emploi, et qui avaient des difficultés à proposer au mieux leurs compétences face aux recruteurs.

Pouvez-vous nous donner les éléments clés de ces interventions ?

Ces interventions se déroulaient sur deux journées.
Tout d’abord, il s’agissait d’aider les candidats à clarifier leurs champs de recherche, et donc à définir leurs objectifs en terme de poste recherché.
Successivement, les participants étaient regroupés en binômes dans des simulations d’entretiens, et les éléments de chaque dyade recouvraient les rôles du recruteur et celui du candidat. Cela permettait à chaque participant de clarifier ses points forts et faibles, par rapport à son argumentaire.
Enfin, les candidats répétaient ce même exercice face à la camera qui leur renvoyaient les éléments de leurs communications verbale et non verbale à améliorer.


Voir le site du coach Danilo GARGIULO : www.international-coaching-solutions.fr